Survivre heureux, un jour après l'autre

La polysomnographie ou sentec

La polysomnographie est un des tests qui a permis de valider la tentative de retrait de la trachéotomie. Dans cet article, nous allons essayer de vous expliquer en quoi consiste cet examen.

polysomnographe vacterl

Pour rappel, voici le polysomnographe

Les trois paramètres mesurés et enregistrés pendant 4 à 8 heures sont les suivants :

  • PCO2 ou plutôt PtcCO2 (38.3 en vert sur la photo du polysomnographe) :

Il s’agit de la pression partielle transcutanée (ou tension) en dioxyde de carbone. De façon très simplifiée, cela mesure la capacité de votre organisme à épurer le gaz carbonique que votre métabolisme produit et qui est transporté par votre sang. Cela reflète l’adéquation entre la ventilation alvéolaire des poumons et la production métabolique en dioxyde de carbone.
Chez les adultes, elle ne doit pas excéder 40 mm Hg (millimètres de mercure) et chez un enfant de 3 ans comme Mathys, d’après les études que j’ai pu lire, elle ne doit pas dépasser 50 mm Hg.
Néanmoins la PCO2 ne doit être ni trop faible (pas en deçà de 35 mm Hg) car cela indique une hyperventilation (= hypocapnie) ni trop élevée, car cela indique une hypoventilation (= hypercapnie). Dans les deux cas ce n’est pas bon. Il est important de retenir qu’avoir trop de CO2 dans le sang, autrement dit avoir une mauvaise épuration pulmonaire, entraine son acidification et physiologiquement ce n’est pas top du tout pour vos organes, en particulier pour le foie et le cerveau.
Un exemple très simple à comprendre en guise d’illustration : quand on fait du sport, on produit plus de déchets et notamment plus de CO2 donc qu’est-ce qu’on fait naturellement, on respire plus vite pour faire entrer plus de dioxygène dans les poumons. En faisant cela, on permet d’avoir une PCO2 assez stable et donc un pH dans le sang également stable.
Ce paramètre peut permettre de déceler certaines maladies ou certains dysfonctionnements de l’organisme, mais je ne m’étendrai pas là-dessus, car ça dépasse mes compétences !

 

  • %SpO2 (97 en rouge sur la photo du polysomnographe) :

Il s’agit du pourcentage de saturation pulsée en oxygène ou plus simplement du pourcentage de saturation en oxygène de l’hémoglobine mesuré à chaque battement cardiaque.
Les globules rouges (ou hématies) sont constitués à 33% par une protéine qui s’appelle l’hémoglobine (=molécule qui possède des atomes de fer qui peuvent se lier à des atomes d’oxygène et s’en séparer). De façon très schématique, les globules rouges sont les véhicules qui permettent de transporter l’oxygène dans le sang et d’alimenter l’ensemble des tissus du corps pour qu’ils assurent leurs fonctions propres. La SpO2 représente le taux de remplissage de ces véhicules.
Ainsi, par exemple dans le cas présent, une SpO2 à 97 % signifie que 97 % de chaque globule rouge est chargé en oxygène (et non pas que 97 globules rouges sur 100 sont pleins en oxygène).
En fonction de l’âge, le seuil de cette SpO2 varie, mais ce qu’il faut retenir c’est que plus la SpO2 est proche de 100% plus le sang est chargé en oxygène.

circulation vacterl

Et voici nos véhicules en action !

 

  • Fréquence cardiaque (67 en blanc sur la photo du polysomnographe) :

Il s’agit, pour rappel je pense, du rythme cardiaque (mesuré en battements par minute).
Plus l’enfant avance en âge et moins la fréquence cardiaque est élevée. Cette fréquence baisse également pendant la phase de repos/sommeil.
Cette mesure est combinée à celle de la PCO2 et de la SpO2 car j’imagine qu’elle permettrait d’interpréter en partie des résultats anormaux pour les deux autres paramètres mesurés.

En parallèle de cet enregistrement automatique, une infirmière est passée toutes les heures pour relever manuellement ces trois paramètres (j’imagine pour parer les problèmes liés à la technologie) et noter d’autres éléments, à savoir :
– Ronflements (oui/non) ;
– Bouche fermée/bouche ouverte, autrement dit est-ce que l’enfant peut respirer exclusivement par le nez ou pas ;
– Position du corps (dos/ventre/latérale), la position couplée à certains paramètres peut expliquer des anomalies ;
– Sommeil ou éveil, autrement dit est-ce que le sommeil est perturbé, mais là je ne pense pas qu’on puisse aller jusqu’à détecter la présence de micro-éveils.

relevé infirmière vacterl

Paramètres relevés par l’infirmière la première heure

relevé infirmière vacterl

Paramètres relevés par l’infirmière au bout de 8 heures

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon courage à tous, tenons bon !

 

Article lié :

–  Fermeture de la trachéotomie.

 

Laisser un commentaire